Actualités‎ > ‎

Coup de gueule : Fonctionnaires, nos élus nous méprisent… ils ?

publié le 4 avr. 2011 à 17:41 par David MEYER   [ mis à jour le·14 sept. 2011 à 03:42 par David Meyer ]

Nous travaillons chaque jour, pour qu’ils puissent bâtir et faire appliquer leur vision politique. Beaucoup d’entre nous ne comptent pas leurs heures et travaillent dans des conditions difficiles.

Mais chaque jour, nous sommes abandonnés un peu plus… Nos élus font croire à l’ensemble de la population que nous sommes des fainéants surpayés même si toutes les études réalisées à leur demande prouvent le contraire. Par exemple, notre taux d’absentéisme est inferieur à celui des branches du secteur privé (comparaison étude Altedia-Syndex et données des différents bilans sociaux) et nos salaires sont comparables voir inferieurs (étude des salaires de 2006)… Et nos élus, champions de la démagogie, tapent tous les jours un peu plus sur ceux qui les servent…. 

Aujourd’hui, aucun ministre du Gouvernement (de quelque bord qu’il soit) ne veut traiter de la fonction publique !!! Sommes-nous des pestiférés ??? Comment nous considèrent-ils pour nous traiter avec autant de mépris ??? Le paroxysme de cet état d’esprit vient d’être atteint ce jeudi 1 septembre au Congrès. Je n’en croyais pas mes yeux. Les ministres et les élus du Congrès se disputant comme mon fils de quatre ans lorsqu’il joue avec ses copains et qu’aucun d’entre eux ne veut être le loup… J’ai eu honte d’être calédonien et fonctionnaire… 

Plus grave encore, aucun dossier n’a avancé depuis plus d’un an. Nous n’avons toujours pas de médecine du travail !!!! Le temps de travail dans la fonction public n’est toujours pas réglementé !!! Les contractuels sont dans un « no man’s land » juridique qui ne leurs donnent aucun droit !!! Les conventions collectives des services publics sont payées à des salaires inferieurs au secteur privé pour un travail équivalent. Une méprise totale des règles de recrutements, de promotions et de sanction de la fonction publique. 

Le directeur de la DRHNC qui navigue à vue sans consigne et fait se qu’il veut. Des élus de plus en plus clientélistes qui n’hésitent pas à privatiser des pans entiers de service public (les plus rentables) au profit de leurs copains. Les transferts de compétences qui nécessiteraient un gouvernement fort, se passent de la pire des manières avec des élus divisés incapables de faire face à l’Etat pour obtenir de juste compensation… et j’en passe 

Quelle réponse pour leurs faires comprendre que nous sommes excédés par leurs comportements ?

La grève générale illimitée… est à mon sens la seule qu’ils sont en capacité de comprendre… 

Mais cette décision vous appartient. 

Meyer David
SG adjoint
Fédération des Fonctionnaires
Comments